UUne fois les inscriptions reçues, il y a toujours, en moyenne, cinq finalistes nominés dans chaque catégorie. Une procédure de jury en deux étapes, qui nécessite la participation d'environ 100 jurys représentant toutes les provinces, les territoires et les langues officielles, détermine le gagnant dans chaque catégorie. Selon les Canadian Folk Music Awards (PMFC), les concurrents doivent répondre à certains critères, notamment en fonction du talent.

Cela signifie que le simple fait d'être nominé représente en soi un exploit. Imaginez donc quand vous le sélectionnez en trois catégories! C'est le cas de Vishtèn: groupe de l'année, album de l'année (traditionnel) et catégorie innovation musicale.

Le trio acadien tire son nom d'une chanson traditionnelle de l'Île-du-Prince-Édouard. Composé des sœurs Emmanuelle et Pastelle LeBlanc de la région Évangéline de l'IPÉ, ainsi que de Pascal Miousse des Îles-de-la-Madeleine, le groupe a l'honneur d'avoir été sélectionné trois fois pour leur album Horizons. "C'est toujours une surprise d'avoir trois nominations", a déclaré Emmanuelle LeBlanc, une multi-instrumentiste qui joue des flûtes irlandaises, piano, harpe et podorythmie dans le groupe.

Alors que le trio tourne beaucoup à l'extérieur du Canada, surtout dans les pays anglophones comme l'Angleterre, l'Écosse, la Nouvelle-Zélande ou l'Australie, la question du français ne semble pas poser de problème. «Nous expliquons nos chansons en français. Le public pour lequel nous jouons est curieux. En Angleterre, on nous dit simplement que ce que nous faisons «c'est de la bonne musique».

Les musiciens acadiens sont-ils surpris de voir que leur travail folklorique est dans la section de l'innovation musicale? «Nous aimons faire des expériences musicales. Oui, la musique traditionnelle est importante, mais nous aimons aussi toutes sortes de musique. "Le résultat est des arrangements, auxquels tous les trois participent, incorporant des sons qui ne sont pas nécessairement typiquement traditionnels.

Quant à savoir quelle recette permet aux Acadiens d'être en grand nombre du côté francophone parmi les nominés, Emmanuelle y va avec son explication, notamment en ce qui concerne l'Île-du-Prince-Édouard: «Nous avons une association, Music PEI, qui organise chaque année le PEI Show case , une vitrine qui permet de voir des artistes locaux. "

Promotion chez notre partenaire

les meilleurs produits minceurs