Getinge 18 octobre 2019 (Thomson StreetEvents) – Transcription modifiée de la téléconférence ou présentation de la conférence téléphonique de Getinge AB vendredi 18 octobre 2019 à 8h00. GMT

Carnegie Investment Bank AB, Division de la recherche – Chef de la santé et analyste financier

Joh Berenberg, Gossler & Co. KG Division de la recherche – Analyste

Bonjour et bienvenue dans les rapports du Getinge Q3 2019. (Instructions pour l'opérateur) Juste pour vous rappeler que cette téléconférence est en cours d'enregistrement.

Aujourd'hui, j'ai le plaisir de vous présenter Mattias Perjos, PDG; et Lars Sandström, CFO. Continuez votre réunion, Mattias.

Merci beaucoup. Bienvenue à la conférence téléphonique d'aujourd'hui. Nous allons passer en revue les résultats du troisième trimestre ici, avec mon directeur financier, Lars Sandström.

Pour que nous puissions passer directement à la page 2, s'il vous plaît. Si nous commençons à analyser les principales conclusions du troisième trimestre en termes de performance, nous pouvons constater que notre chiffre d’affaires continue de surperformer légèrement le marché, c’est donc environ 2 ans de croissance très constante à présent. Il est également bon de voir que les ventes nettes continuent de croître dans tous les secteurs d’activité et dans toutes nos régions, c’est très général.

De plus, au cours du trimestre, nous avons eu un bon support en volume et nous n’avons réellement enregistré aucune perturbation importante de la chaîne d’approvisionnement ou de production, ce qui a eu pour effet une augmentation de la marge brute et de la marge EBITA par rapport au trimestre précédent. plus doux de l'année dernière.

Les marges s'améliorent également de manière séquentielle, comme vous pouvez le constater par rapport au trimestre précédent, et cela malgré les augmentations continues des coûts que nous subissons alors que nous continuons d'investir dans la réhabilitation. Et c'est ce que nous appelons: lors des appels précédents, et continuera également au cours des prochains trimestres.

En regardant la performance continue de 12 mois, nous pouvons également voir un net changement à la hausse. Et je pense que c'est une bonne indication que certaines des améliorations dont nous avons parlé depuis le Capital Market Day en 2018 produisent des résultats. Et nous pensons que nous avons encore beaucoup de travail à faire là-bas. Par conséquent, nous réitérons que 2019 continuera d'être une année de mise en œuvre pour nous.

S'agissant des liquidités, l'évolution positive des flux de trésorerie sous-jacents se poursuit, soutenue à la fois par une amélioration des bénéfices d'exploitation et du fonds de roulement. Cela a également un impact sur l'effet de levier. Alors maintenant, nous sommes à 3,0 sur le levier. Ensuite, il y a d'autres preuves que nous avançons continuellement dans la bonne direction.

Ensuite, nous pouvons passer à la page 3, s'il vous plaît. Donc, les points clés en termes d’événements et d’actions, il suffit de faire un bref commentaire sur OpEx pour commencer. Les charges d'exploitation diminuent de manière séquentielle, ce qui signifie que nous avons commencé à constater un impact positif sur les efforts de restructuration déployés au premier semestre de 2019. Au troisième trimestre, nous avons constaté certains coûts de restructuration. Nous avons pris 39 millions de SEK au cours du trimestre. . C'était un peu moins que les deux trimestres précédents, mais dans ce cas, il est principalement lié aux thérapies de soins de courte durée et aux ventes mondiales. Il s’agit également d’une série d’activités visant à soutenir les améliorations de la productivité dans certains domaines où les deux parties de l’entreprise ont besoin de fonctionner.

Les coûts de restauration que j'ai mentionnés dans l'image précédente continuent d'avoir un impact négatif sur la marge par rapport à l'année dernière et de manière séquentielle. Ensuite, et encore, il se poursuivra jusqu'à la fin de cette année et jusqu'en 2020, ainsi que pour ces investissements, car le niveau d'activité était élevé à cette époque.

Nous voyons une trajectoire positive en ce qui concerne les produits premium que nous avons lancés, la mise à jour des produits que nous avons lancés au cours des 12 derniers mois. C'est encourageant. Voici quelques exemples de ceci, la plate-forme de fans Servo-u 4.0. Et nous avons également un nouvel ensemble de stérilisateurs hors du marché qui ont été très bien reçus. Et le troisième exemple sera le PowerLED II que nous avons mentionné dans l'un des appels précédents. Par conséquent, il est très bon de voir la réponse du marché de ces dernières versions.

Dans le même temps, nous renforçons, tout en renforçant notre offre premium, notre objectif: élargir notre offre au segment de valeur croissante. Pour ceux d'entre vous qui ont de très bons souvenirs, vous pouvez vous rappeler que lors de la Journée des marchés financiers en novembre 2018, nous présentons un montant de 5% du portefeuille de flux de travail chirurgicaux pour traiter le segment de la valeur. Ensuite, nous partons d’une base assez basse ici. Et par conséquent, je suis heureux de constater que nous avons lancé la table d'opération, Maquet Lyra, au troisième trimestre. C'est une table de haute qualité. Il est développé en collaboration avec notre équipe de R & D en Europe et en Chine, ainsi que des clients de ce segment. Et il sera produit dans notre usine en Chine. C'est une très bonne combinaison de fonctionnalités, conçues pour le lancement par le client et le prix que nous pouvons demander pour cela. Ça c'est très bon.

Puis à la page 4, s'il vous plaît. Si peu de commentaires sur la croissance organique au moment des prises de commande, nous avons eu une croissance des prises de commandes organiques de 3,5%, dont 8,2% en chiffres réels. Il existe des traitements de soins aigus qui représentent la majorité en termes absolus, principalement en raison du fort développement des segments cardiopulmonaires et des machines et des consommables cœur-poumons plus spécifiquement. Et ceci est également très général, géographiquement parlant.

Nous avons également enregistré une augmentation nettement supérieure des commandes dans les sciences de la vie et dans la plupart des produits de ce secteur. Toutefois, les flux de travail chirurgicaux ont réduit l’apport de commandes de produits biologiques par rapport à l’année précédente, en raison principalement de problèmes plus complexes en Amérique, où nous avons connu un troisième trimestre fort en 2018 et 2017.

Si nous examinons cela sous l'angle (inaudible) du point de vue des ventes, nous avons eu une croissance organique de 4,8%, dont 9,7% en chiffres réels. Ici aussi, nous avons poursuivi notre croissance dans tous les domaines d’activité, sur tous les marchés. En général, croissance plus forte des marchés développés, ce qui signifie une contribution légèrement plus positive en termes de résultats dans une perspective régionale mixte.

En regardant le D.A. En perspective, les thérapies de soins de courte durée se développent de manière positive dans toutes nos régions. Il représente l'essentiel de la croissance en nombre réel. La science de la vie est en forte croissance sur le plus grand marché, l'EMEA. Tandis que la performance était un peu plus faible en Amérique et dans l’APAC au cours du trimestre. Et du point de vue des flux de travail chirurgicaux, nous avons obtenu d’excellentes performances en Asie-Pacifique, grâce à une série de livraisons effectuées en septembre. La croissance en Amérique et dans la zone EMEA a également été supérieure à la croissance du marché, mais légèrement inférieure à celle de la région Asie-Pacifique.

Et si nous examinons le point de vue contrasté entre les biens d’équipement et les biens de consommation, nous constatons que les ventes de biens d’équipement continuent d’augmenter en proportion des ventes totales, ce qui amoindrit un peu la marge, du moins à court terme.

Nous pouvons maintenant passer à la page 5, s'il vous plaît. Ainsi, si nous analysons un peu l’apport dans la prise de commande et le constatons de chaque zone commerciale lorsqu’il s’agit de prendre des commandes de produits biologiques, comme je l’ai mentionné, nous constatons une forte croissance en général. Les traitements de soins aigus ont augmenté de 6,9% de manière organique. Cela représente 397 millions de couronnes suédoises en chiffres réels. Nous avons enregistré une bonne croissance dans toutes les régions et également dans la plupart de nos catégories, et une très forte croissance dans les machines liées au poumon et les biens de consommation ou dans les activités cardiopulmonaires.

En ce qui concerne les sciences de la vie, la consommation de commandes de produits biologiques a augmenté de 10,5%, soit 78 millions de couronnes suédoises. Nous avons enregistré une très forte croissance de la réception de commandes en Amérique et dans la zone EMEA, et une légère baisse en Asie-Pacifique.

Du point de vue du produit, nous avons constaté une bonne croissance des stérilisateurs, des isolants et des consommables, également issus de la période des sciences de la vie. Les flux de travail chirurgicaux ont enregistré une baisse de 3% de la consommation de commandes de produits biologiques, mais ont augmenté de 30 millions de SEK en chiffres réels. L’entrée de commandes de produits biologiques a été principalement imputée aux Amériques, où nous avons enregistré de fortes commandes au troisième trimestre de 2017 et en 2018. C’est donc un coût un peu difficile pour les flux de travail chirurgicaux dans cette partie du monde. Je pense que nous avons eu de bonnes nouvelles en termes de performances de contrôle des infections. Quelques développements positifs survenus dans les flux de travail chirurgicaux, en particulier dans la région EMEA.

Ensuite, nous pouvons passer à la page 6, s'il vous plaît. Ainsi, si nous examinons l'évolution des ventes nettes, nous avons enregistré une croissance organique des ventes nettes pour le trimestre de 4,8% et de 9,7% en termes réels réels. Ensuite, le nombre était de 6,236 milliards de SEK. Nous avons eu un impact de change positif de 283 millions de SEK, mais comme vous pouvez le voir sur l'image ci-dessous, chaque secteur d'activité a eu une contribution positive. Nous avons également constaté que les biens d’investissement ont progressé de 3,4 points de pourcentage plus rapidement que les biens de consommation au cours du trimestre, ce qui a un impact quelque peu négatif sur la marge brute à court et à moyen termes.

ACT a donc connu une croissance organique de 3,6% de ses 276 millions de SEK. Il y a eu une augmentation générale dans toutes les régions et dans la plupart des catégories de produits. Nous avons assisté à un fort développement continu des soins critiques, qui est un succès depuis un certain temps et se développe maintenant dans toutes nos régions. Je suis également heureux de constater que le secteur de la cardiopathie et de la chirurgie cardiaque a connu un très fort développement, très positif.

Sur le plan négatif, nous avons eu des ventes de (wraps) qui n’ont pas atteint le niveau de l’an dernier. Cela est principalement dû à une livraison assez importante au Japon au troisième trimestre de 2018. En ce qui concerne les consommables dans ACT, nous avons enregistré une augmentation des ventes par rapport aux ventes qui ont toujours une marge globale positive grâce à l'effet de la marge brute. .

En ce qui concerne le secteur des sciences de la vie, nous avons enregistré une augmentation organique de nos ventes nettes de 2,9%, soit 33 millions de SEK en chiffres réels. Très forte croissance des ventes organiques sur le plus grand marché, l'EMEA. Du point de vue du produit, les désinfectants et les isolants ont bien progressé. Si nous observons la baisse des ventes en Amérique, cela est principalement dû à l’Amérique du Nord, où plusieurs projets ont été livrés au troisième trimestre de 2018. Nous avons donc un impact sur la comparabilité dans une certaine mesure.

Dans la division entre capital et consommables pour les sciences de la vie, nous avons eu une augmentation de capital par rapport aux consommables. Par conséquent, certains impacts négatifs sur la marge brute des sciences de la vie en sont la conséquence.

En termes de flux de travail chirurgicaux, nous avons enregistré une croissance organique des ventes de 7%, ce qui équivaut à 244 millions de couronnes suédoises en chiffres réels. Comme ACT, (la base était assez lente), donc croissance organique dans toutes les régions et catégories de produits. Nous avons constaté une très bonne croissance des postes de travail en chirurgie, donc des tables, des lampes et des suspensions pour les salles d’opération. Nous avons également enregistré une forte croissance dans les solutions de flux de travail intégrées. Donc, cela s’est produit avec la vente continue du trimestre précédent, ce qui est également encourageant à voir. Et les ventes de biens d’équipement issues des flux de travail chirurgicaux ont augmenté plus rapidement que les produits consommables, ce qui a un impact négatif sur la marge brute.

Passons ensuite à la page 17 (sic) (page 7) et observons l’évolution de la marge brute pour le troisième trimestre. Ainsi, le bénéfice brut en tant que tel a augmenté de 450 millions de couronnes suédoises pour atteindre 3 171 millions de couronnes suédoises au cours du trimestre, principalement en raison des traitements de soins aigus, des procédures chirurgicales et du soutien monétaire. Par conséquent, le soutien monétaire était de 177 millions de couronnes suédoises au cours du trimestre. L'effet IFRS 16 de 29 millions de SEK a également été faible, ce qui correspond à l'impact positif sur le GP.

Par rapport aux années précédentes, fortes marges du troisième trimestre. La marge brute est supérieure de 2,9 points de pourcentage. Cela est dû aux améliorations apportées dans nos 3 secteurs d’activité. Et il existe un certain effet de levier opérationnel en raison de volumes plus élevés. Nous avons également connu un trimestre relativement sans problèmes en ce qui concerne la chaîne d'approvisionnement et la production, ce qui a un impact positif sur nous.

En marge, ai-je dit, nous avons eu une contribution positive en volume, en devises, une contribution légèrement négative du mix produits. Mais cela a été compensé par une combinaison régionale légèrement positive d'augmentation de la participation aux ventes sur le marché à revenu élevé. Voilà donc la perte et la perte sur la marge brute.

Sur ce, je voudrais passer à la page 9. Et je vous laisse, Lars, continuer.

————————————————– ——————————

Lars Sandström, Getinge AB – Directeur financier (3)

————————————————– ——————————

Merci Mattias. Comme vous pouvez le constater, le résultat opérationnel ajusté a augmenté de 239 millions de SEK et l’amélioration de la marge EBITA ajusté de 3,2 points de pourcentage sur un an. Les effets de change ont eu un impact de 93 millions de SEK sur l'EBITA et ont soutenu la marge d'EBITA de 1 point de pourcentage.

La marge brute a augmenté de 450 millions de couronnes suédoises et a eu un impact positif sur la marge de 2 points de pourcentage par rapport à la somme de la performance des actions de l’année dernière. Et grâce au volume élevé et aux petites perturbations dans la production de la chaîne d'approvisionnement en général. Il y a aussi une amélioration séquentielle par rapport au deuxième trimestre où, avant l'exemple, ils étaient affectés négativement par environ (inaudible).

Ajustés pour tenir compte de la devise et de la norme IFRS 16, les charges d'exploitation ont augmenté de 101 millions de SEK sur douze mois, ce qui implique un impact presque neutre sur la marge. L'augmentation est principalement due aux investissements dans la conformité, la qualité et l'assainissement, ainsi que dans la préparation du MDR de l'UE. Toutefois, les charges d'exploitation ont diminué de 1,4%, soit 29 millions de couronnes suédoises, ce qui montre que les efforts de restructuration commencent à porter leurs fruits.

L’impact de la norme IFRS 16 a été la diminution de 3 millions de SEK du résultat opérationnel ajusté ajusté pour le trimestre. Au total, cela s'est traduit par un EBITA ajusté de 677 millions SEK et une marge d'EBITA ajusté de 10,9%.

Alors passons à la page 10, s'il vous plaît. Si vous regardez la contribution de PA à l'EBITA ajustée. Nous avons ici un vent positif de 93 millions de couronnes suédoises pour le total. Et si nous commençons par les thérapies de soins de courte durée, son EBITA ajusté a augmenté de 182 millions de SEK et la marge s'est améliorée de 4,1 points de pourcentage pour atteindre 18%. Ceci est principalement dû à la hausse des volumes de vente, aux marges brutes élevées et aux effets positifs de la devise, partiellement compensés par des coûts de restauration plus élevés.

L’EBITA ajusté de Life Science a augmenté de 16 millions de dollars, soit une augmentation de 2,6 points de pourcentage de la marge, principalement en raison de la hausse de la marge brute par rapport à l’année précédente, compensée dans une certaine mesure par une base de les coûts

En ce qui concerne les procédures chirurgicales, le BAIIA ajusté a augmenté de 84 millions de couronnes suédoises, ce qui correspond à une augmentation de 3,6 points de pourcentage. Et c’est grâce à des ventes plus élevées et à de meilleures marges brutes dans la plupart des lignes de produits, y compris Servo-u et des charges d’exploitation inchangées.

Comme vous le savez, nous avons des volumes de ventes nettes élevés en fin d’année. Et ce trimestre, nous avons également envoyé des volumes légèrement supérieurs au dernier mois du trimestre. Alors que certains auraient dû venir un peu plus au quatrième trimestre. Cela explique les ventes nettes plus élevées que vous avez déjà vues ici au troisième trimestre. Et par conséquent, par conséquent, nous améliorons déjà la marge EBITA pour ce trimestre.

Le coût des fonctions communes aux groupes a augmenté de 43 millions de couronnes suédoises, principalement en raison de l’accroissement des activités de conformité.

Passons à la page 11, s'il vous plaît. Nous continuons de constater de bons développements dans le développement sous-jacent OpEx, qui suit le plan et, comme Mattias l'a déjà mentionné. Aujourd'hui, nous comptons environ 10 467 ETP et nous constatons une diminution sous-jacente continue du nombre d’ETP qui utilisent le chiffre d’affaires naturel et ne remplissent que là où cela apporte de la valeur aux grands clients et à l’entreprise. Cependant, nous avons augmenté le nombre d’ETP au cours du trimestre, principalement en raison de l’offre, de la production et de la réhabilitation, et quelque part, dans certaines parties de notre organisation de vente mondiale, où nous voyons, où nous avons une nette diminution du qui concerne davantage ETC dans l’administration et en général.

Notre travail pour continuer à réduire OpEx par rapport au chiffre d’affaires se poursuit également au cours de l’essai. Comme vous pouvez le constater sur le graphique à droite, OpEx corrige l'effet IFRS 16. Le rapport avec les ventes nettes sur 12 mois est désormais inférieur d'un point de pourcentage au niveau maximal du premier semestre 2018.

Passons à la page 12, s'il vous plaît. En ce qui concerne les flux de trésorerie, le flux de trésorerie avant les variations du fonds de roulement a été soutenu par l’amélioration des bénéfices d’exploitation, tandis que le recouvrement des impôts de l’année dernière fait la comparaison avec le troisième trimestre de cette année. année où nous avons un paiement d’impôt plus normal pour (étant dans le trimestre).

Ainsi, la différence entre le montant total de 291 millions SEK d'impôts payés au troisième trimestre de 2019 par rapport à l'année précédente 2018, qui, bien entendu, a un impact et est comparée année par année.

Et les variations du fonds de roulement restent positives malgré la forte croissance des ventes nettes. Et les investissements nets, comme vous pouvez le constater à ce jour, se situent à environ 122 millions de SEK sous le niveau de 2018. Toutefois, je voudrais seulement mentionner que nous prévoyons une légère augmentation de cette augmentation lorsque vous entrerez au T4.

La dette nette a été affectée négativement par la devise, IFRS 16, des engagements de retraite. Et la dette nette liée à l'EBITDA ajusté de 12 s'élève à 3,0 ici à la fin du mois de septembre.

Passons maintenant à la page 13, s'il vous plaît. En 2018 et cette année, nous avons travaillé intensément à l'amélioration du fonds de roulement. Et comme vous pouvez le constater dans le graphique ci-dessous, nous avons rompu la tendance en jours de fonds de roulement au deuxième trimestre de l’année dernière, en raison de notre baisse trimestrielle. Et maintenant nous sommes dans environ 114 jours ouvrables – jours ouvrables du capital.

Le fonds de roulement en tant que tel diminue de 7,1% d'une année à l'autre, tandis que nos ventes nettes progressent de 4,8% de manière organique. Ce travail va continuer, oui. C’est tout ce que nous faisons pour améliorer la productivité du bénéfice sous-jacent et de l’amélioration des flux de trésorerie. Bien entendu, vous devez vous attendre à une légère diminution du nombre de jours de fonds de roulement alors que nous obtenons les comparaisons les plus difficiles. Cependant, nous avons encore beaucoup de choses à améliorer dans ce domaine à l’avenir.

Passons ensuite à la page 15 et revenons à vous, Mattias.

————————————————– ——————————

Mattias Perjos, Getinge AB – PDG, président et administrateur (4)

————————————————– ——————————

Tout va bien. Merci beaucoup, Lars. Nous pouvons sauter 14 et aller directement à la page 15. Et parlons un peu des perspectives dans lesquelles nous nous attendons à une croissance organique des ventes nettes de 2% à 4% pour toute l'année 2019. Je pense que rien n'a fondamentalement changé en termes de de la croissance du marché, etc. Du point de vue du client, nous prévoyons que la tendance générale de la demande positive se poursuivra tant dans les biens d’équipement que les biens non durables. De plus, en général, je dirais que nous avons eu des signaux positifs de la part de nos clients au sujet de nos produits nouvellement lancés, et nous nous attendons à la même chose avec ceux qui suivront d'ici 2019 et l'année prochaine. Notre perspective générale reste donc positive. Cependant, nous avons observé une diminution des commandes de flux de travail chirurgicaux pour ce trimestre, en particulier aux États-Unis.

(inaudible) l'écart. Il nous faut prendre en compte un manque à combler avant la fin de l’année.

Et je répète également ce que nous avons dit tout au long de l'année, à savoir que nous voyons cette partie de la commande: la forte croissance de la commande jusqu'à présent cette année devrait être livrée en 2020. C'est la raison pour laquelle l'orientation reste inchangée. Il n'y a donc aucun changement dans les perspectives pour 2019.

Nous pourrons ensuite passer à la page 17 et au résumé. Juste avant de passer aux questions et réponses, récapitulez les principales conclusions pour le troisième trimestre de 2019. Nous continuons de générer une croissance en raison de la majeure partie de la croissance du marché dans laquelle nous nous trouvons. Nous commençons à voir une évolution positive – des marges dans le secteur des affaires en général et les chiffres sur 12 mois ont clairement changé de ce point de vue. Nous continuons également à observer une évolution positive des flux de trésorerie sous-jacents de l’entreprise. Cela signifie que notre endettement a maintenant diminué à 3,0. Ensuite, un autre exemple montrant que l’entreprise continue de progresser dans la bonne direction.

Enfin, je tiens simplement à rappeler à tous que 2019 a été une année de mise en œuvre pour nous. Nous estimons que le plan que nous avons présenté lors de la Journée des marchés financiers en 2018 a considérablement progressé. Ce troisième trimestre a été un pas dans la bonne direction. Cependant, il reste encore beaucoup de travail et nous continuons à nous concentrer sur cela. Et avec…

Promotion chez notre partenaire