J'ai récemment lancé un programme médical de perte de poids pour une perte de poids nécessaire de cinquante livres. A partir de maintenant, j'ai perdu zéro livres.

Eh bien, je n'ai toujours pas reçu d'instructions concernant ma perte de poids. J'ai reçu une admission, des tests de laboratoire et un électrocardiogramme. J'ai ma première session la semaine prochaine.

Ils ont mis un coupe-faim sur moi, mais cela ne semble rien faire pour moi. J'ai même augmenté la dose (avec l'autorisation de mon médecin). Toujours rien.

Pour être juste, comme de la merde. Je sais ce que je fais. J'aime la nourriture et j'ai une très forte dépendance au sucre. C'est ma chute J'ai toujours beaucoup fait de l'exercice et je n'ai donc jamais eu à suivre de régime.

De jeune fille à vieille femme, ma taille a été réduite à une taille de sage-femme.

Ugh

J'ai parlé à d'autres femmes de mon âge et nous semblons tous avoir le même problème. Quoi que nous fassions, nous ne pouvons pas maintenir notre poids.

Je ne me sens pas à l'aise avec plus de poids sur moi. Je ne peux plus bouger aussi librement qu'avant. Je n'ai pas la même quantité d'énergie. Je ne me sens pas bien dans mon corps.

J'ai essayé presque tous les régimes et j'ai échoué. La perte de poids médicale est mon dernier espoir.

C'est une solution longue et coûteuse. J'espère que ça marche.

De toute façon…

Premièrement, je tiens à préciser que je ne suis pas diabétique. J'étais nerveux à propos de la possibilité de diabète (on a diagnostiqué un diabète chez ma mère) et de l'excès de poids. Alors, j’ai eu un lecteur de glycémie et j’ai également vérifié mon taux d’A1c, qui était normal.

Il peut sembler étrange d’avoir un glucomètre lorsque vous n’êtes pas diabétique, mais je tiens à dire qu’un glucomètre est une excellente méthode de surveillance, tout comme un brassard de tensiomètre. Et puisque mon mari et moi sommes des infirmières, il est logique que nous ayons ces choses chez nous.

Le programme de perte de poids médical (que je qualifierai maintenant de MWLP) effectue de nombreux tests. Lors de ma dernière visite, j'ai eu un électrocardiogramme pour vérifier mon cœur. et une analyse d'urine. Je ne sais pas pourquoi ils l'ont fait, peut-être que c'était un test de dépistage de drogue. Quoi qu'il en soit, les deux étaient normaux. J'ai beaucoup de chance d'avoir un corps en bonne santé.

Hier, j'ai fait un test de glycémie à jeun et pour vérifier ma teneur en vitamine D.

De plus, à la PNW, nous mangeons généralement peu de vitamine D. Il pleut beaucoup ici et la région entière subit un trouble affectif saisonnier chaque hiver. La plupart d'entre nous remplacent la vitamine D.

J'avais déjà fait un test de glucose quand j'étais enceinte de mon fils. J'étais au bord du diabète gestationnel et ils ont fait plus de tests. Je ne me souviens pas que c'était un gros problème.

Cette fois, c'était un gros problème.

Un test de surveillance de la glycémie nécessite un jeûne de 12 heures. Ensuite, ils prennent une prise de sang pour leur ligne de base. Juste après cette première tombola de laboratoire, ils vous donnent un petit récipient avec une boisson au glucose, un liquide très doux que mon corps accro au sucre adorait. Je l'ai bu en 90 secondes.

Alors attends. Pendant une heure.

Au bout d'une heure, ils dessinent un autre laboratoire, puis un autre deux heures et un dernier trois heures plus tard.

Le dessin intermédiaire du laboratoire est la partie intéressante.

Après avoir bu le liquide, je suis retourné dans la salle d'attente (vous n'êtes pas censé partir, vous devez rester 3 heures ou, en d'autres termes, vous ennuyer tout le matin). Au bout d'un moment, j'avais mal au ventre. Si bien que je ne pouvais rien faire d'autre que rester assis à attendre. J'ai apporté de l'eau et j'ai continué à la boire (ils m'ont dit que cela aiderait beaucoup avec les effets secondaires). Et je suis allé plusieurs fois à la salle de bain.

Après la deuxième tombola de laboratoire, les maux d'estomac ont disparu et je me suis senti très fatigué. J'ai essayé de lire mon livre, mais je me suis endormi. Je ne pouvais pas rester éveillé si j'essayais.

Puis j'ai réalisé que je le fais au travail. C'est ce que le sucre me fait. J'ai mal au ventre et puis je suis fatigué. Je ne savais pas que c'était du sucre, je pensais que ça venait de, eh bien … être fatigué.

Après le deuxième tirage au sort, j'ai enfin commencé à me sentir bien. Je me remettais du choc du sucre. Grâce à Dieu.

Puis je suis rentré chez moi et j'ai commencé à avoir de plus en plus faim. Quand je suis rentré chez moi, j'étais désespéré. Tout mon corps tremblait. Je ne pouvais pas penser clairement. Je ne pouvais pas aller assez vite pour avoir de la nourriture.

Il m'a fallu encore une heure pour manger et me calmer. Quel jour.

Promotion chez notre partenaire