«Il y a des gens qui meurent et nous rendons toujours les femmes coupables de ce qu'elles mangent», explique l'influente Louise Aubery. Explications

Louise Aubery, 22 ans, n'a pas de langue dans sa poche. La jeune femme n'hésite pas à dire à haute voix ce que tout le monde pense à voix basse.

Qui peut mieux connaître sous le pseudonyme "MyBetterSelf" sur les réseaux sociaux, est suivi par plus de 347 000 personnes.

Luisa contre Goliath

Sur son compte Instagram, la jeune femme s'exprime librement et y partage facilement son quotidien. Votre objectif? Faire en sorte que les femmes se sentent coupables (et pas seules).

Pour elle, aucun filtre ne peut tenir. L'idée est d'être naturelle, en suivant votre approche de transparence et d'ouverture vis-à-vis de votre communauté.

La jeune femme proteste contre les diktats imposés par la société et déconstruit dès qu'elle le peut le mythe de la «féminité» et la covergirls. Sortez des couvertures en papier mâché et des photos d'étoiles plus minces que les autres retouchées. Louise veut partager la vérité.

"Féminité" et coronavirus

Dans le contexte actuel, au milieu de la pandémie de Covid-19, la jeune femme déplore que, une fois encore, les problèmes sociaux se concentrent sur le corps des femmes et posent des questions sur leur féminité en détention.

Louise explique, dans le microphone de Konbini:

Il y a des gens qui meurent et les femmes se sentent toujours coupables de ce qu'elles mangent et de la façon dont elles s'habillent.

L'éternelle question du poids

Louise en a marre. Marre que nous parlions ici d'articles et de vidéos sur le poids des femmes, ce qui est plutôt en cette période de séquestration. La jeune femme pose:

Cela ne nous dérange pas de prendre du poids pendant la livraison!

L'influenceur élimine tous ces régimes, ces "recettes de perte de poids" et ces exhortations à faire du sport pour ne pas "lâcher prise" et surtout ne pas prendre de poids.

Voir ce post sur Instagram

"Il n'est pas légitime de parler d'acceptation de soi." ⠀ ⠀ Vous avez peut-être déjà lu ce commentaire dans l'un de mes articles, ou peut-être y avez-vous déjà pensé. Je ne suis pas gros, pourquoi parle-je d'acceptation de soi? Pourquoi répète-je sans cesse que notre valeur ne réside pas dans notre apparence physique? Parce que c'est ce que je croyais depuis longtemps. Parce que je pensais avoir confiance en moi à partir du moment où elle correspondrait à l'idéal de beauté auquel j'aspire. Ventre plat, sans cellulite, sans poignées d'amour. Il avait tout cela Oui, il y a 3 ans, il pesait 45 kg. Et tu sais quoi? Il n'était toujours pas satisfait. Je n'étais toujours pas content. Je mangeais sainement. Oh oui, des légumes pour le déjeuner et le dîner, pas de sucre, pas de produits industriels. Cependant, mon estomac me faisait mal tous les jours. Je n'avais toujours pas réalisé que je digérerais les pâtes beaucoup mieux que le brocoli. Et comme le brocoli, c'est bon pour la santé, il faut en manger, non? Obsession de la santé physique … Au détriment de la santé mentale. C'est ce qui m'attriste vraiment. Diaboliser les aliments n'est pas sain. Se sentir coupable de manger du gâteau n'est pas sain. Il n'est pas sain d'être constamment "attentif". Malheureusement, c'est une réalité pour de nombreuses femmes. C'était la mienne. Ce n'est plus, et maintenant je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour vous aider aussi. ❤️ #onveutduvrai ___________________________________ (Le miroir dit: Votre valeur est ailleurs)

Un post partagé par Louise 🍒 (@mybetterself) sur

Avec la course des taureaux, voir des articles, des publications de toutes sortes fleurir demandant à tout le monde, et surtout à tout le monde, de "faire attention à leur poids pendant la course des taureaux", avec de nombreuses recettes pour perdre du poids et des blagues sexistes, Louise a décidé de la frapper sur la table et de se souvenir que nous avons "le droit de prendre du poids", mais aussi et surtout que ce n'est pas vraiment le principal problème aujourd'hui.

Aidez les femmes à s'accepter.

Dans son compte Instagram, sa publication du lundi 13 avril rappelle à cet égard:

Obsession de la santé physique … Au détriment de la santé mentale. C'est ce qui m'attriste vraiment. Diaboliser les aliments n'est pas sain. Se sentir coupable de manger du gâteau n'est pas sain. Il n'est pas sain d'être constamment "attentif". Malheureusement, c'est une réalité pour de nombreuses femmes. C'était la mienne.

Avant d'ajouter:

Ce n'est plus, et maintenant je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour vous aider à y parvenir aussi

Un message qui semble important à retenir durant cette période. "Tout le monde a le droit de prendre du poids" et ce n'est pas exactement le sujet le plus inquiétant du moment, comme le répète si bien Louise Aubery.

Meilleure Vente n° 1
Mes recettes minceur et gourmandes, les classiques revisités
  • 96 Pages - 06/10/2020 (Publication Date) - M6 Editions (Publisher)
Meilleure Vente n° 2
Mes recettes minceur et gourmandes Croq'Kilos
  • 144 Pages - 04/17/2019 (Publication Date) - M6 Editions (Publisher)
Meilleure Vente n° 3
Meilleure Vente n° 4
Mes recettes healthy: BIM ! Prends toi en main avec mes recettes fitfightforever
  • 176 Pages - 09/19/2018 (Publication Date) - Marabout (Publisher)
Meilleure Vente n° 6
Simplissime 100 recettes : Objectif minceur
  • 224 Pages - 01/29/2020 (Publication Date) - Hachette Pratique (Publisher)
Meilleure Vente n° 7
La cuisine de la minceur durable : Avec 90 recettes savoureuses et bonnes pour la santé
  • 224 Pages - 05/20/2015 (Publication Date) - TERRE VIVANTE (Publisher)
Meilleure Vente n° 8
Simplissime light: Le livre de cuisine light le + facile du monde
  • Format :Relié
  • Auteur : Mallet, Jean-François
  • 384 Pages - 04/01/2016 (Publication Date) - Hachette Pratique (Publisher)
Meilleure Vente n° 9
Cuisine minceur avec Thermomix
  • 288 Pages - 05/27/2020 (Publication Date) - Larousse (Publisher)
Meilleure Vente n° 10
100 Recettes à dévorer - Cuisine minceur pour les gourmands
  • 192 Pages - 01/02/2015 (Publication Date) - Solar (Publisher)