Un article de Wikipedia, l'encyclopédie gratuite.

Le mouvement pro-ana (raccourci pro-anorexie(1)) rassemble des personnes qui favorisent l'anorexie mentale et les troubles de l'alimentation. Pro-Ana prêche l'anorexie comme mode de vie en essayant de recruter d'autres filles qui sont parfois influencées et disent qu'elles ne sont pas considérées comme malades(2).

Le mouvement pro-ana est le "miroir" d'un autre mouvement nommé pro-mien rassembler des personnes souffrant de boulimie. Même si les deux restent liés, ce dernier a moins de membres(3).

Ses membres diffusent leurs idées principalement sur Internet, par le biais de forums ou de blogs où ils ont le journal intime de "Ana", une véritable personnification de l'anorexie. Ce mouvement est lié à Thinspiration, inspiré et motivé en regardant des photos de modèles et de célébrités minces ou de personnes ayant perdu beaucoup de poids. Thinspiration fait partie des règles d'Ana qui pousse à perdre du poids par tous les moyens, même dangereux.

Ce mouvement s'est développé à partir des années 2000.(4) et il comprend principalement des femmes atteintes d'anorexie mentale qui les affecte dans neuf cas sur dix(5).

Les pro-ana portent parfois un bracelet rouge, mélangé avec du mauve si la personne est si boulimique ou avec une libellule si elles suivent les règles d'Ana à la lettre. Le bracelet est normalement porté au poignet droit. Il permet aux personnes souffrant de ces maladies d’identifier(6).

Après la couverture médiatique du mouvement pro-ana depuis 2008(7), le grand public et les organismes de santé ont repris les archives, ce qui a conduit à la fermeture de certains sites, notamment en France(8).

Activité législative au Royaume-Uni(Éditer | changer le code)

Au Royaume-Uni, 40 députés ont signé une motion du Parlement en février 2008.Mouvement de début de journée (En) ou EDM) présenté par Mark Hunter, membre du Parti libéral démocrate, dans lequel il exhortait le gouvernement à prendre des mesures contre les sites pro-Ana(9). Cette motion coïncidait avec la Semaine nationale de la prévention des troubles de l’alimentation (Semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires au Royaume-Uni)(10),(11).

Au Royaume-Uni, Jo Swinson, libérale démocrate d'East Dunbartonshire, a expliqué lors d'un débat d'ajournement (Débat sur le report (En)) en octobre 2009 pour que les annonceurs pro-ana accompagnent leurs slogans et images d'avertissement. Une motion du Parlement (Mouvement de début de journée (En)Jo Swinson a déclaré que "de telles photographies peuvent amener les gens à croire en des réalités qui ne le sont souvent pas" et que "quand les filles et les femmes regardent ces images dans des magazines, elles finissent par être mécontentes de leurs corps "(12).

Activité législative en France(Éditer | changer le code)

Le député François Vannson (UMP) a proposé le ajouter à l'article 15 de la loi noou 86-1067 du 30 septembre 1986 sur la liberté de communication(13) le paragraphe suivant: "La diffusion de sites Web qui favorisent, encouragent et encouragent les adolescents à devenir anorexiques est interdite"(14). Dans sa présentation, Vannson déclare, entre autres, que "Avant la désinformation de ces sites, mais surtout l'incitation à la maladie qu'ils exercent, nous devons réagir, car la vie des adolescents est en jeu. Ces sites doivent être strictement interdits. Il ne s'agit en aucun cas d'une restriction de la liberté de expression, puisque ces sites voulaient dénoncer leur interdiction aux États-Unis et au Royaume-Uni, mais la protection de la santé physique et morale des êtres humains. plus sensible et impressionnable ». Ce projet de loi a échoué.

la , un texte proposé par la député UMP Valérie Boyer a été adopté en première lecture par l'Assemblée nationale de France. Il a interdit "Causer une personne qui cherche une minceur excessive en encourageant des restrictions alimentaires prolongées qui ont pour effet de les exposer à un risque de décès ou qui met directement leur santé en danger". Il a institué des sanctions pouvant aller jusqu'à 3 ans de prison et une amende de 45 000 euros.(15). Ce projet de loi a échoué.

Le 2 avril 2015, l'Assemblée nationale a approuvé un amendement à la loi sur la santé qui punit d'un an d'emprisonnement et de 10 000 euros d'amende pour "inciter une personne à rechercher un excès de maigreur en encourageant les restrictions". en danger de mort ou directement(16). Ce nouvel amendement crée un crime qui incrimine les personnes qui présentent des excuses pour leur anorexie sur Internet et encouragent certaines filles à se joindre au mouvement. pro-ana. Cet article réprimera les sites Web qui défendent ce mouvement.(8).

  • Antonio Casilli (Télécom ParisTech / EHESS), Paola Tubaro (CNRS): Le phénomène "pro-ana": troubles de l'alimentation et réseaux sociaux. Presses minières, 2016, (ISBN 9782356713858). (Ils ont étudié les communautés numériques depuis 2010 dans le cadre du projet ANR ANAMIA)(17)
  1. (En) https://www.nytimes.com/2002/09/08/magazine/the-way-we-live-now-9-8-02-phenomenon-a-secret-society-of-the-starving.html
  2. (En) " Une société secrète des affamés. ", sur New York Times, (consulté dans 20 décembre 2014)
  3. Gregor Brandy (Journaliste)" Ana, la mienne et les autres: bienvenue dans l'enfer des troubles de l'alimentation " Le Monde.fr, (ISSN 1950-6244, lisez en ligne, lisez le 13 juin 2016)
  4. " Pro-ana ", sur Teemix (consulté dans 13 juin 2016)
  5. "L'anorexie mentale touche 9 jeunes femmes sur 10" medecine-et-sante.com, 19 décembre 2011, consulté le 2 mai 2013.
  6. " Tpe Anorexia 2010: Un mouvement influent: PRO-ANA ", sur tpe-anorexie-2010.blogspot.fr (consulté dans 13 juin 2016)
  7. Mélanie Duwat" Le "pro-ana" sur le Web, entre excuses pour l'anorexie et soutien aux malades. " Le Monde.fr, (ISSN 1950-6244, lisez en ligne, lisez le 13 juin 2016)
  8. a et blefigaro.fr" Les parlementaires créent de nouveaux crimes sur le Web, contre l'incitation à l'anorexie ", sur Le figaro (consulté dans 13 juin 2016)
  9. (En) " Anorexia EDM 659 sites web ", sur Parlement britannique, (consulté dans 16 décembre 2009)
  10. (En) " "Appelez pour vérifier les pages Web pro-anorexie" ", sur Channel 4 News, (consulté dans 14 mars 2008)
  11. (En) " "Sites de trouble de l'alimentation" négligeable "" ", sur Nouvelles de Manchester Evening, (consulté dans 13 mars 2013)
  12. (En) " Un mouvement visant à réduire numériquement les photos modifiées dans les annonces ", sur Le New York Times, (consulté dans 9 février 2010)
  13. loi nou 86-1067 du 30 septembre 1986 Loi respectant la version consolidée de la liberté de communication du 7 mars 2007
  14. Assemblée nationale, Constitution du 4 octobre 1958, douzième législature, projet de loi interdisant les sites Internet faisant l'éloge de l'anorexie. Soumis par M. François Vannson. Raison
  15. Assemblée nationale: Bill Mmoi Valérie Boyer pour lutter contre l'incitation à l'anorexie, nou 781, déposée le 3 avril 2008
  16. " Assemblée nationale de la santé (n ° 2673) – Amendement n ° 1052 ", sur www.assemblee-nationale.fr (consulté dans 13 juin 2016)
  17. Portrait, table des matières (pdf)

Promotion chez notre partenaire