Les effets de régimes stricts sur le cerveau

"Les régimes stricts augmentent le niveau de l'hormone de stress appelée corticostérone qui rend le cerveau plus susceptible au stress."

Régimes rapides et leurs effets

Les régimes rapides sont généralement très pauvres en calories et en tat, ce qui entraîne une perte de poids rapide en peu de temps (quelques jours). Les raisons qui sous-tendent ce désir de perdre du poids rapidement sont souvent d'ordre esthétique plutôt que physique. Les raisons peuvent inclure l’essai d’être beau pour un prochain mariage, fête, date, etc. En outre, certaines personnes optent pour une diète rapide en pensant à tort qu'une perte de poids rapide par quelque moyen que ce soit conduirait à un meilleur état de santé.

Des régimes stricts peuvent aider une personne à réduire son poids en peu de temps. Cependant, à long terme, le poids reviendrait (au poids initial) ou il pourrait augmenter dans certains cas, car les gens peuvent manger plus après la fin de la période de régime accéléré, après avoir pour objectif de bien paraître. à une occasion spécifique, il a été atteint. De plus, le taux métabolique diminue au cours de la période de régime amputée (le corps essayant de s'adapter à un apport calorique réduit) et le taux métabolique peut ne pas augmenter plus tard, même lorsque l'apport alimentaire normal reprend.

Un régime strict peut avoir plusieurs effets néfastes sur la santé, notamment le sentiment d'être faible, fatigué et fatigué. Il peut y avoir une faiblesse musculaire, une léthargie, une carence en vitamines et minéraux essentiels. Le cerveau est également affecté, de sorte que certains des effets néfastes de la diète accélérée sur le cerveau sont partagés ici.

Comment rapide régime affecte le cerveau

Troubles de la mémoire et de la concentration

Le cerveau a besoin de glucides (glucose) pour bien fonctionner. Si l'apport en glucides est réduit (à moins de 100 grammes par jour), le cerveau manque de glucose.

Le corps fait face en décomposant les acides gras dans les cétones, qui essaient de faire le travail d'hydrate de carbone. Cependant, le cerveau ne peut pas bien fonctionner avec les cétones, ce qui entraîne une altération de l'attention, de la concentration et de la mémoire. Les troubles de la mémoire peuvent également être durables. Le temps de réaction ralentit également, pour ceux qui ont un régime strict.

Risque accru de dépression et de stress

Les régimes stricts augmentent le niveau de l'hormone de stress appelée corlicostérone, ce qui rend le cerveau plus susceptible au stress. Cela augmente le risque de dépression. Un autre facteur conduisant à la dépression chez les personnes soumises à un régime strict est la baisse des taux de sérotonine. En effet, le tryptophane, un acide aminé, précurseur de la sérotonine, est moins présent dans les régimes rapides (régimes fournissant moins de 1000 calories par jour).

Faible teneur en sodium

Les régimes stricts sont faibles en sel. Cela conduit à une carence en sodium (une condition, également appelée hyponatrémie). Le sodium est extrêmement important pour les fonctions vitales du cerveau, telles que le maintien de la vigilance et la concentration. Les personnes atteintes d'hyponatrémie peuvent sembler confuses et désorientées. Dans les cas graves, il peut également provoquer de la somnolence et un état comateux.

Faibles niveaux de potassium

Les régimes stricts peuvent également conduire à de faibles niveaux de potassium dans le corps, une condition connue sous le nom d'hypokaliémie. Le potassium est nécessaire au bon fonctionnement des muscles et le manque de potassium entraîne une faiblesse musculaire et une léthargie.

Risque accru d'accident vasculaire cérébral

Les régimes stricts, en particulier s'ils sont répétés, entraînent la contraction des vaisseaux sanguins, ce qui conduit à l'athérosclérose. Cela conduit à une réduction de l'apport sanguin au cerveau, ce qui conduit à un accident vasculaire cérébral, ce qui peut provoquer une paralysie ou une perte de la parole.

conclusion

Les régimes stricts ne sont que des modes alimentaires. Ils ne sont pas des scientifiques et sont associés à de multiples effets nocifs sur la santé du cerveau. Par conséquent, ceux qui choisissent de perdre du poids ne devraient pas s’appuyer sur des régimes stricts, mais devraient adopter ces méthodes éprouvées pour perdre du poids de manière scientifique:

  • Indiquez une perte de poids d’environ 0,5 à un kilo par semaine, et pas plus que cela.
  • Réduit la consommation de graisses saturées et de sucres / glucides dans l'alimentation
  • Augmenter l'apport en protéines comme la viande maigre, le poisson, etc.
  • Augmenter la consommation de fruits, de légumes et de grains entiers.

Comment manger sainement

Suivre un régime sain n'est pas facile, mais voici quelques conseils pour rester sur la bonne voie et développer des habitudes alimentaires saines:

  • Restez bien hydraté, car il aide à réduire les fringales et vous garde rassasié
  • Ne manquez jamais vos repas et essayez de manger à la même heure tous les jours
  • Soyez actif Augmentez votre niveau d'activité à un niveau, cela vous aide également à créer une mentalité pour manger sainement
  • Prévoyez de manger à l'avance lorsque les douleurs de la faim ou les envies de fumer sont destinées à frapper
  • Avoir une alternative saine pour traiter les envies de fumer
  • C'est bien de glisser de temps en temps, alors pardonnez-vous pour la même chose.

Conseil de la santé

De petits changements sont ce qui vous guide dans la bonne direction et vous aide à améliorer votre vie.

Promotion chez notre partenaire