Le Centre canadien pour l'éthique sportive (CCES) dit que le coureur de St. John's, David Freake, a renoncé à son droit d'écoute et a accepté une pénalité de quatre ans pour l'utilisation de substances interdites.

Freake avait été informé de la sanction plus tôt ce mois-ci; Il concerne les résultats des tests effectués lors d’une course à Ottawa à la fin du mois de mai.

Le CCES a déclaré qu'un échantillon d'urine Freake recueilli lors du contrôle de dopage avait été prélevé le 26 mai et avait révélé la présence de GW501516, de 2- dinitrophénol et de EPO recombinants, toutes substances interdites, ainsi que de l'éphédrine, une substance spécifique.

On trouve de l'éphédrine dans les décongestionnants nasaux, mais les trois autres ont été inclus dans les alertes de l'Agence mondiale antidopage (AMA).

Le GW501516 est un médicament pour le développement qui a été retiré du marché en raison de la découverte de toxicités. Toutefois, lors de la publication en 2013, l'AMA avait découvert qu'elle avait découvert que les athlètes l'achetaient toujours au marché noir.

Le dinitrofenolm, également connu sous le nom de DNP, a fait l'objet d'un avis publié en 2015 par Interpol, selon lequel le médicament qui stimule le métabolisme, utilisé pour perdre du poids et faciliter la musculation, était toxique et menaçait le pronostic vital. Il avait déjà été ajouté à la liste des substances interdites de l'AMA à cette époque.

Les avis GW501516 et DNP ont également été mis en évidence dans les avis de Santé Canada.

Quant à l'EPO, ou érythropoïétine, il s'agit d'un médicament qui augmente la production de globules rouges. Il est utilisé médicalement, par exemple, pour traiter l'anémie, mais il figure sur la liste des substances interdites de l'AMA depuis de nombreuses années.

Âgé de 33 ans, Freake est l'un des coureurs de longue distance les plus titrés de la province depuis plus de cinq ans. Il a également maintenu une impasse sur Internet au cours de sa carrière de coureur. Freake est également devenu un concurrent dans les événements du continent; Par exemple, il a terminé premier au marathon de Toronto 2018.

Cette année, il a remporté des victoires dans quelques courses de la NLAA (Association d'athlétisme de Terre-Neuve et du Labrador) et a également été le premier à participer à plusieurs épreuves non liées à la NLAA. Plus récemment, il a remporté le soi-disant Tartan Twosome le week-end de la course maritime de septembre à Eastern Passage, N.S. terminant premier dans la course de cinq kilomètres et le demi-marathon.

Il a une série de résultats dans les cinq premiers qui remontent à deux ans, y compris une quatrième course à Tely 10. 2019. La seule exception est le marathon d'Ottawa, l'événement dans lequel il a été testé; Freake a chuté dans cette course et n'a pas fini.

Freake était apparemment prêt à participer au marathon Scotiabank Toronto Waterfront dimanche, mais n'a pas participé à l'événement, qui sert également de championnat national.

Athlétisme Canada a déclaré mardi qu'il "appuyait la décision du CCES concernant M. Freake". L'ajout de votre adhésion à l'organisation nationale a été annulé.

Les sanctions imposées par le CCES, qui prendront fin le 10 octobre 2019, interdiront à Freake de s'entraîner avec d'autres athlètes, sinon ils pourraient être passibles de pénitence. Et il ne s'agit pas seulement de s'impliquer. L'annonce de mardi du CCES a déclaré qu'il "n'est également pas éligible pour participer en aucune capacité avec aucun des signataires sportifs du Programme canadien antidopage (CADP).


sports@thetelegram.com

Twitter: @telysports

Promotion chez notre partenaire