L'exercice, une alimentation saine et des suppléments de perte de poids sont la meilleure combinaison

Je suis très heureux de vous présenter Allen A. Causevic. C’est l’un des principaux concurrents basé dans la région de Chicago. Beaucoup d’entre vous le connaissent, d’autres non, mais vous entendrez de plus en plus parler de lui au fil du temps.

Allen est exceptionnellement éloquent et réfléchi dans ses réponses. Nous parlons de « combattants », de gi contre nogi, d’économie autrichienne, d’être un grand gars, de ses combattants préférés et de ses cheveux.

BJJinChicago : Allen, merci d’avoir pris le temps de faire cette interview. Vous vous entraînez actuellement avec Jay Valko. Depuis combien de temps vous entraînez-vous là-bas et qu’est-ce que vous aimez le plus dans l’académie ?

Allen Causevic : Je suis avec M. Jay Valko depuis mai 2005. Il avait commencé à la Carlson’s Academy Downtown et suivait principalement le cours de l’après-midi que Jay enseignait. Après que Jay soit parti seul, je l’ai suivi dans sa nouvelle école en 2007. Depuis lors, l’école s’est considérablement développée. J’attribue cette croissance aux mêmes raisons que j’aime le monde universitaire. Nous sommes très ouverts au partage de connaissances et à l’échange d’idées. J’ai visité de nombreuses écoles à travers le pays et de nombreux instructeurs s’en tiennent à ce jeu de pur jiu-jitsu. Malheureusement, cela nuit au sport. Le MMA évolue. Le Jiu-Jitsu aussi. Avec l’ajout de RJ Cohen et ses compétences de judo de classe mondiale, ainsi que les compétences de combat Division 1 / All-American de Timothy Foley, nous évoluons.

La transition d’un jeu de haut niveau à un jeu au sol supérieur est l’avenir. Cela implique l’échange d’idées et de connaissances dont j’ai parlé plus tôt et, pour beaucoup, un voyage en dehors de leur zone de confort. Jay a fait un excellent travail en créant cet environnement avantageux. Cet environnement « convivial pour les idées » est mieux visible lors des séances de tapis ouvertes du samedi, qui sont gratuites pour tous. En conséquence, nous voyons un large éventail de personnes visiter avec différents niveaux de compétence. Être exposés à différents styles de visiteurs locaux, nationaux et internationaux a fait de nous de meilleurs combattants. À mesure que le sport évolue, je suis ravi de voir l’avenir et nos succès.

BJJiC : Quelles sont vos plus grandes réalisations en tournoi à ce jour ?

AC : Je ne vois pas le Jiu-Jitsu comme un combat. La mentalité que je suis est que c’est un match de compétition. Cela dit, je cherche toujours à bien performer pendant n’importe quel match. Être capable de performer sous pression est ce qui distingue les champions et je travaille très dur pour garder mon sang-froid et travailler sur les techniques qui mettent les chances de gagner en ma faveur. En conséquence, mes meilleures performances ont été lors de :

2011 NYC International Open Purple Ceinture Super Heavy : Or

2010 Chicago International Super Heavy Open Ceinture Violette : Or

2009 NYC International Open Blue Belt Super Heavy : Or

Éliminatoires Pro-Gi d’Abu Dhabi 2009 – Ceinture Bleue-Lourde-Or

BJJiC : Quels sont les conseils pour les enfants plus âgés qui débutent dans le jiu-jitsu ?

AC : Ne vous découragez pas lorsque la sagesse conventionnelle que vous avez suivie s’avère être fausse. Quand j’ai commencé à m’entraîner, je pesais 240 livres, je soulevais des poids et je mangeais constamment un repas post-entraînement composé d’un Burger King Whopper et du Muscle Milk original. Oui, cela représente environ 1700 calories. Nous sommes amenés à croire qu’il existe une corrélation entre la quantité de poids que vous jetez dans la salle de musculation et votre capacité de combat. Combien de fois avez-vous entendu « Wow, c’est énorme ! Ne plaisante pas avec ça ! » ? Eh bien, en 2007, j’ai reçu la pilule rouge et mon monde a basculé. J’ai été détruite par des gars de la moitié de ma taille. Toucher un cul nu étouffe quelqu’un qui pèse 135 livres. cela détruit définitivement son ego. Vous vous rendez vite compte que vous avez suivi le mauvais chemin dans la vie. C’est dévastateur pour certains. Mon conseil serait de travailler la technique autant que possible et de ne pas se décourager en perdant contre un adversaire plus petit. Enfin, travaillez votre garde autant que possible. Travailler sur vos faiblesses et sortir de votre zone de confort sera payant plus tard dans votre carrière.

BJJiC : Si tu pouvais remonter le temps… que te dirais-tu en tant que ceinture blanche ?

AC : Arrête de manger des Whoppers. Ne commencez pas à concourir en No-Gi avant d’être promu ceinture bleue. Il y a un long débat sur les avantages de Gi vs No-Gi. Je viens de l’école qui croit qu’un bon jeu de Gi se transformera en un bon jeu de No-Gi. J’essayais de donner du sens à mon ancien moi pour commencer à travailler dur sur ma base Gi, puis de passer au No-Gi par la suite.

BJJiC : Royal Rumble – Vos cheveux, la barbe de Jay, les cheveux de RJ et la barbe de Mike. Qui gagne?

AC : Mes cheveux sans aucun doute. Je pourrais rouler dans un cours de jiu-jitsu la nuit, puis avoir une oie grise sur les rochers dans un country club de classe mondiale juste après avec ma partie parfaite de cheveux. Il ne bouge pas, peu importe à quel point j’essaie. C’est la source de mon pouvoir. La deuxième place revient à Mike Cornille. Sa barbe fournit l’un des boucliers les plus protecteurs connus de l’homme.

BJJiC : Quelle est la meilleure personne avec qui tu as shooté ?

AC : Ce prix est pour M. Roberto « Cyborg » Abreu. J’avais visité son école à Miami, FL en décembre 2010 et j’en ai été honoré. J’ai été surpris de sentir son niveau de compétence en action. Le parcours du Jiu-Jitsu est long et cette expérience m’a aidé à réaliser que je n’étais pas au niveau que j’aimerais être. Voir où j’étais m’a aidé à m’entraîner différemment et à travailler plus dur de différentes manières. Il est toujours bon de prendre du recul et de voir où vous en êtes et de décider où vous voulez aller à l’avenir.

BJJiC : Quelle est la meilleure personne contre laquelle vous ayez affronté ?

AC : Ce titre irait à M. Luke Costello du Royaume-Uni. C’est ma dernière défaite qui a eu lieu aux Championnats du monde de Jiu-Jitsu 2011. Après avoir regardé la vidéo, nous avons un jeu très similaire mais il était meilleur ce jour-là. Il m’a fait tomber avec un super Uchi Mata, ce qui ne m’était pas arrivé sur une scène de tournoi depuis longtemps. J’ai perdu mon sang-froid et j’ai été maîtrisé par un arc et une flèche d’étrangleur. C’est ironique ; J’ai été jeté avec l’un de mes coups préférés et il m’a noyé avec ma soumission préférée. Essayer mon propre médicament n’était pas savoureux. J’attends avec impatience un nouveau match à l’avenir.

BJJiC : Combien de fois par semaine vous entraînez-vous ?

AC : Pendant les périodes d’inactivité, j’y suis en général 4 à 5 jours par semaine. Si je m’entraîne pour un tournoi, je suis au gymnase 6 jours par semaine. J’ai également ajouté de la force et du conditionnement 3 à 4 jours par semaine à mon régiment. Espérons que cette nouvelle combinaison conduira à d’autres succès à l’avenir.

BJJiC : Quels types d’activités faites-vous en dehors du jiu-jitsu ?

AC : J’aime faire les choses suivantes sans ordre particulier :

1. Les gens qui regardent sur Wholefoods.

2. Réalisation de films et conception graphique.

3. Améliorer ma connaissance de l’École autrichienne d’économie.

4. Consommez des aliments qui n’ont pas été transformés ou modifiés de quelque façon que ce soit.

5. Bénévole dans les refuges pour animaux.

6. Aiguiser mes compétences culinaires.

BJJiC : Quels sont vos combattants préférés à regarder (et pourquoi) ?

AC : J’adore voir Cyborg Abreu et Braga Neto. Je suis un gars plus gros donc bien sûr j’aime regarder les gros chiens. Regarder ses matchs m’a aidé à devenir un meilleur combattant.

BJJiC : Quels sont vos plans pour concourir à l’avenir ?

AC : Bien sûr, je prévois de participer à l’Open international d’été de Chicago 2011. Mais le grand tournoi à la fin de l’année que j’envisage est l’Open de Melbourne en Australie. Je n’y suis jamais allé, alors j’aimerais profiter de l’occasion pour participer à un si grand événement international et voir les sites par la suite.

BJJiC : Que pouvons-nous attendre d’autre de vous à l’avenir ?

AC : Je veux améliorer mon jeu de judo au plus haut niveau possible. Je me vois voyager et participer à des tournois de haut niveau sur la scène judo américaine à l’avenir. S’entraîner avec les meilleurs judokas amènera mon jeu de Jiu-Jitsu à un nouveau niveau et je suis ravi d’apprendre les nouvelles techniques.

BJJiC : Un dernier commentaire ?

AC : Oui, avec l’explosion de popularité que le MMA & Grappling a connue ces dernières années, la conduite et le comportement de la sous-culture qui s’est développée en parallèle est épouvantable. Les t-shirts graphiques fous et les tatouages ​​​​intégraux du corps / des manches ont considérablement réduit l’estime du sport. Trop souvent, je vois ces individus dans des milieux sociaux se vanter auprès des gens qu’ils sont des « combattants ». Cette mentalité désabusée doit cesser. Les athlètes doivent mieux se comporter et s’efforcer d’être des gentlemen. Une mauvaise structure de phrase et une grammaire inappropriée ne sont pas bonnes. Bien sûr, cela n’a aucun rapport avec les vêtements SubCulture. Ils ont fait un excellent travail en soutenant les athlètes locaux et sont très actifs dans la communauté BJJ. SubCulture est le seul Gi que j’utilise pour les compétitions et les séances d’entraînement. Je les recommande fortement.

Coups rapides

Élimination favorite : Uchi Mata

Performance préférée : Bow and Arrow Starter

Position préférée : genou sur le ventre

Pack Minceur 150 € Offert !