Comment surmonter la fatigue décisionnelle lorsque vous travaillez pour atteindre vos objectifs de remise en forme

Comment surmonter la fatigue décisionnelle lorsque vous travaillez pour atteindre vos objectifs de remise en forme


Révisé par Brian St. Pierre, MS, RD


Nous prenons tous des milliers de décisions chaque jour, grandes et petites.

Que manger au petit-déjeuner. S’il faut ou non faire de l’exercice, ou quand. Quel projet aborder en premier au travail. Plus de café ou pas.

Après un certain temps, il est naturel que la fatigue décisionnelle s’installe.

La fatigue décisionnelle peut arriver à tout le monde, mais elle est particulièrement perturbante lorsque vous essayez de changer de vieilles habitudes et de prendre de nouvelles décisions (plus saines), mais que vous vous essoufflez à 10 heures du matin.

Examinons de plus près ce qu’est la fatigue décisionnelle, ses causes et comment s’en débarrasser afin que vous puissiez continuer à prendre de bonnes décisions intentionnelles sur une base continue.

Au fait, qu’est-ce que la fatigue décisionnelle ?

La fatigue décisionnelle fait référence à la détérioration de la qualité des décisions prises après une période prolongée de prise de décision. La fatigue décisionnelle peut également survenir lorsque l’on est confronté à un nombre écrasant d’options.

Lorsque vous travaillez pour atteindre des objectifs de bien-être, l’épuisement mental causé par une prise de décision constante peut entraver votre capacité à prendre des décisions positives, en particulier dans des domaines comme l’exercice et la nutrition. Évaluer constamment vos programmes d’entraînement, vos choix de repas et d’autres aspects de votre style de vie et de votre routine peut conduire à une lassitude face aux décisions.

Signes de fatigue décisionnelle

La fatigue décisionnelle peut se manifester de plusieurs manières. Cela peut durer des jours, des semaines ou plus.

Voici six signes courants que vous pourriez en ressentir.

Signe n°1 : Procrastination et évitement des décisions

L’un des principaux signes de fatigue décisionnelle est la procrastination et la tendance à éviter de prendre des décisions. À mesure que la lassitude décisionnelle augmente, vous pouvez avoir de plus en plus de difficultés à lancer ou à conclure des processus de prise de décision, ce qui entraîne des retards et une inaction.

Signe n°2 : Impulsivité

D’un autre côté, la fatigue décisionnelle peut également se manifester par de l’impulsivité. Dans le but d’accélérer la prise de décision et de soulager les tensions mentales, vous pouvez recourir à des décisions impulsives, augmentant ainsi la probabilité de prendre des mesures moins réfléchies.

Signe n°3 : épuisement

La fatigue décisionnelle conduit souvent à l’épuisement mental. Vous pouvez vous sentir fatigué et épuisé mentalement, ce qui peut affecter votre fonctionnement cognitif global et votre niveau d’énergie.

Signe n°4 : brouillard cérébral

Un symptôme courant de la fatigue décisionnelle est le sentiment de « brouillard cérébral ». Cette nébulosité mentale peut nuire à la clarté de la pensée, rendant difficile la concentration, le traitement des informations et la prise de décisions judicieuses.

Signe n°5 : Débordé

À mesure que la fatigue décisionnelle s’accumule, les individus peuvent facilement se sentir dépassés par des décisions, même mineures. Des tâches qui seraient normalement gérables peuvent sembler intimidantes, contribuant ainsi à augmenter les niveaux de stress.

Signe n°6 : Irritabilité

La fatigue décisionnelle peut entraîner une irritabilité et une sensibilité émotionnelle accrues. La tension mentale résultant d’une prise de décision continue peut affecter la patience et la tolérance d’un individu, entraînant des réactions émotionnelles réactives.

Qu’est-ce qui cause la fatigue décisionnelle ?

Une combinaison de facteurs peut contribuer à la lassitude décisionnelle.

Cause n°1 : vous prenez toujours des décisions.

Lorsque vous vous retrouvez constamment à prendre de nombreuses décisions tout au long de la journée, qu’il s’agisse de choisir quoi porter ou de décider des tâches liées au travail, vous pourriez être sujet à la fatigue décisionnelle.

L’effet cumulatif de ces choix quotidiens peut submerger vos ressources cognitives, rendant les décisions ultérieures plus difficiles.

Cause n°2 : Vous prenez beaucoup de décisions qui ont un impact sur les autres.

Les décisions qui ont un impact significatif sur les autres peuvent contribuer à la lassitude décisionnelle.

Lorsque vos décisions ont du poids et affectent votre entourage, la charge mentale s’intensifie. Équilibrer les responsabilités personnelles et professionnelles qui influencent les autres peut conduire à un plus grand sentiment de responsabilité et à un plus grand stress lié aux décisions.

Cause n°3 : Vous prenez des décisions stressantes ou complexes.

S’engager dans une prise de décision particulièrement stressante ou complexe peut accélérer l’apparition d’une lassitude décisionnelle.

Évaluer des scénarios complexes, notamment sous pression, demande davantage de ressources cognitives, ce qui accélère l’épuisement mental. Les décisions à haut risque amplifient le coût de votre énergie mentale, rendant les décisions ultérieures plus épuisantes.

Cause n°4 : Vous vivez une situation de vie difficile ou incertaine.

Les situations de vie caractérisées par des difficultés ou des incertitudes peuvent exacerber la lassitude face aux décisions.

Faire face à des défis inhabituellement stressants, qu’ils soient personnels ou professionnels, consomme de la bande passante mentale. Naviguer dans l’incertitude augmente le stress lié à la décision, intensifiant ainsi l’impact de la lassitude décisionnelle.

Quel est le lien entre la fatigue décisionnelle et votre santé et votre bien-être ?

Les décisions liées à l’alimentation, à l’exercice et à la gestion globale de la santé peuvent sembler accablantes.

L’évaluation constante des choix alimentaires, des routines d’exercice et des décisions liées à la santé peut mettre à l’épreuve les ressources cognitives et exacerber la lassitude décisionnelle.

De plus, lorsque vous ressentez la fatigue décisionnelle, votre capacité à prendre des décisions réfléchies et proactives en matière de santé diminue. La fatigue peut conduire à prendre des décisions impulsives, comme manger de manière impulsive ou sauter des séances d’entraînement, ce qui affecte votre progression vers vos objectifs.

Comment surmonter la fatigue décisionnelle

Surmonter la fatigue décisionnelle n’est peut-être pas instantané, mais en suivant ces conseils, vous pouvez réduire considérablement ses effets sur votre santé et votre bien-être.

Tout ce qu’il faut, c’est une planification minutieuse et apprendre à lâcher prise.

Stratégie n°1 : Éliminez les options des domaines de votre vie où vous le pouvez.

Simplifier intentionnellement les décisions quotidiennes rationalise non seulement votre vie, mais améliore également votre capacité cognitive à prendre des décisions plus significatives et plus percutantes.

Une approche consiste à établir des routines pour graver certains aspects de votre vie quotidienne, sans avoir à prendre de décisions. Cette structuration délibérée (comme la prédétermination des jours/heures de vos entraînements) sert à réduire le besoin continu de prendre des décisions dans ces domaines.

La mise en œuvre de routines fournit également un cadre psychologique qui convertit les décisions répétitives en actions automatiques. Par exemple, adoptez un rituel hebdomadaire de préparation des repas.

Bien entendu, cette stratégie est particulièrement bénéfique pour les activités récurrentes, où les options par défaut peuvent être appliquées de manière cohérente. Cet acte d’élimination intentionnelle des options peut vous redonner un sentiment de contrôle et de prévisibilité dans votre vie quotidienne.

Stratégie n°2 : déléguez là où vous le pouvez.

Que ce soit sur le lieu de travail ou à la maison, déléguer des décisions à d’autres allège non seulement votre charge cognitive (et pratique), mais favorise également la collaboration.

La répartition des tâches au travail favorise le sentiment de responsabilité partagée et, bien entendu, allège la charge de travail. En impliquant les membres de l’équipe dans les processus décisionnels, vous bénéficiez non seulement de perspectives diverses, mais vous permettez également aux autres d’apporter leur expertise.

De même, au sein de la famille ou du foyer, la délégation de responsabilités permet non seulement de partager la charge cognitive, mais favorise également un environnement plus favorable. Cette pratique permet à chaque membre de la famille d’apporter ses atouts uniques, créant ainsi une répartition plus équilibrée des responsabilités décisionnelles.

Stratégie n°4 : Privilégiez les activités de relaxation.

Les activités de relaxation sont particulièrement efficaces pour lutter contre les effets de la fatigue décisionnelle.

Un sommeil de qualité rajeunit les fonctions cognitives et reconstitue l’énergie mentale. Lorsque vous êtes bien reposé, vous êtes mieux équipé pour relever les défis de la prise de décision.

En plus de dormir, essayez des pratiques de pleine conscience, comme la méditation ou des exercices de respiration profonde.

L’exercice favorise non seulement un meilleur sommeil, mais libère également des endorphines, qui améliorent l’humeur et la fonction cognitive.

Stratégie n°5 : Gérer le stress et prendre soin de soi.

Le stress et la fatigue décisionnelle sont liés, donc apprendre à gérer le premier aidera à atténuer les symptômes de la seconde.

La plupart des techniques de relaxation mentionnées ci-dessus constituent également d’excellentes tactiques pour gérer le stress.

Essayez d’établir une routine cohérente de soins personnels, comme lire, prendre un bain chaud ou passer du temps de qualité avec vos proches. Ces activités peuvent offrir une pause mentale et contribuer à un état d’esprit positif, ce qui, à son tour, aide à prévenir et à réduire la fatigue décisionnelle.

Stratégie n°6 : Travaillez avec un coach.

En engageant un coach, vous déléguez effectivement certaines décisions à un expert.

En tirant parti de leurs connaissances, vous rationalisez non seulement la prise de décision, mais vous obtenez également des informations précieuses et un soutien sur votre chemin vers une santé optimale.

Un coach santé fournit des conseils sur la forme physique, la nutrition, le sommeil, le stress et la récupération, et peut concevoir des plans personnalisés pour vous aider à améliorer chacun de ces domaines.

De plus, un coach santé vous aide à établir des routines, aidant ainsi à éliminer les décisions inutiles de votre vie quotidienne.

Travailler avec un coach offre un accompagnement personnalisé, vous aidant à prendre des décisions liées à la santé tout en améliorant la responsabilisation et la motivation.

Nous sommes là pour vous aider à atteindre vos objectifs.

Chez Precision Nutrition, nos formateurs sont des experts certifiés qui peuvent vous aider à prendre des décisions positives pour améliorer votre vie. La fatigue décisionnelle prend fin avec nous puisque chaque client reçoit un plan personnalisé conçu pour correspondre à ses préférences, son style de vie et ses objectifs personnels.

Apprenez-en davantage sur la façon dont les entraîneurs de Precision Nutrition peuvent vous aider à apprendre à vivre la vie plus saine et plus équilibrée que vous méritez.

💪Transformez Corps & Esprit avec Gorillaz Fitness ! 🌟

Découvrez un programme unique qui allie fitness, yoga et conseils nutritionnels pour sculpter votre silhouette tout en nourrissant votre esprit.
Ne laissez pas passer cette chance de vivre une expérience holistique qui revitalisera chaque aspect de vous-même. ✨

👇👇👇 Rejoignez Gorillaz Fitness dès aujourd’hui et embrassez la meilleure version de vous-même !👇👇👇


Comment surmonter la fatigue décisionnelle lorsque vous travaillez pour atteindre vos objectifs de remise en forme

source fitness

source

Étiquettes : , , , , , , , , , ,